Message du conseiller

Un accent sur la préparation aux situations d'urgence 

J'ai des nouvelles positives à annoncer sur l'avancement des programmes de préparation aux situations d'urgence de notre ville, mais même les bonnes nouvelles viennent avec la prise de conscience très décevante que le chemin à parcourir est probablement rempli de défis auxquels il sera difficile de se préparer. 

Tout d'abord, lors de la réunion du comité des mesures d'urgence et des services de protection de la semaine dernière, j'ai été fier d'adopter une motion présentée par la conseillère Theresa Kavanagh, et avec la collaboration du chef des pompiers d'Ottawa, Paul Hutt. En bref, notre motion adoptée lance le processus de création d'un inventaire des immeubles de grande hauteur à Ottawa qui n'ont pas d'alimentation électrique de secours. L'objectif d'une telle liste est de fournir à nos premiers intervenants d'urgence un outil pour les aider à hiérarchiser leur intervention lors d'une panne de courant importante, car les résidents des gratte-ciel qui manquent d'alimentation de secours sont souvent parmi les plus vulnérables. 

Lors d'une récente séance d'information pour un petit groupe de conseillers et le maire, le PDG d'Hydro Ottawa, Bryce Conrad, a réaffirmé sa position selon laquelle Ottawa doit se préparer au fait que des événements météorologiques plus fréquents et plus puissants sont à prévoir, et qu'ils entraîner des coupures de courant plus prolongées. Et bien que tous les paliers de gouvernement doivent mettre en place davantage de mesures d'atténuation et d'intervention, les résidents doivent également assumer une responsabilité accrue. L'une des meilleures choses que les résidents et les ménages puissent faire est de préparer une trousse d'urgence pour les aider à traverser les 72 premières heures d'une panne de courant. 

Enfin, j'étais également heureux de faire partie d'un autre petit groupe de conseillers (moi-même, ainsi que les conseillers Laine Johnson et Riley Brockington) alors que nous rencontrions le directeur du Service de la sécurité publique pour lancer un processus sur la façon dont la Ville d'Ottawa peut soutenir le l'organisation et la mobilisation des résidents et des groupes communautaires lorsqu'il s'agit d'efforts de relèvement sur le terrain en cas de catastrophe naturelle et d'autres situations d'urgence. D'après mon expérience dans l'organisation d'efforts de relèvement locaux après la tornade de 2018 et le derecho de 2022, je sais que notre ville compte des milliers d'habitants qualifiés et capables qui sont prêts à aider en cas de besoin, mais nous avons juste besoin de systèmes efficaces pour les coordonner. 

 

« Nous pompons les freins. » 

Il y a eu un vote controversé lors de notre réunion du conseil municipal du 10 mai, où le conseil devait voter sur l'approbation ou non de la norme pour l’aménagement d’immeubles très performants (NAITP) proposée, qui est un ensemble de normes volontaires et obligatoires qui augmentent la performance des nouveaux projets de construction. pour atteindre un niveau de conception durable et résilient. Ces « normes de développement écologique » ont été utilisées avec succès par de nombreuses municipalités de l'Ontario, y compris Toronto, qui a adopté la NAITP dès 2008. 

Plutôt que d'approuver la NAITP, le Conseil a adopté une motion spontanée (la motion a été adoptée par 14 voix contre 10) du conseiller David Hill pour retarder la mise en œuvre afin de s'aligner sur les normes provinciales mises à jour qui devraient être produites dans les mois à venir. 

Ce fut une journée frustrante au Conseil. Nous avons eu l'occasion de prendre des mesures décisives pour la construction de maisons éconergétiques. Comme je l'ai dit dans mes remarques : « Nous tombons bien au-delà des autres villes. Nous sommes là, avec une opportunité vitale, et nous pompons les freins. » 

C'était une décision risquée, car il n'y a aucune garantie quand la province produira ses mises à jour, et tous les projets de construction qui commencent d'ici là ne seront pas soumis à la NAITP. Et il est important de noter que même si la mise en œuvre de la NAITP dans les nouveaux projets de construction peut avoir un léger impact sur le prix d'achat des logements neufs, ces nouvelles normes de conception des bâtiments permettront également aux propriétaires et aux locataires d'économiser beaucoup plus sur les coûts des services publics et de la rénovation à long terme. Ainsi, la mise en œuvre tardive de la NAITP a un impact négatif sur la résilience climatique et l'accessibilité financière. 

Mais ce report a aussi un impact sur la capacité de notre ville à agir indépendamment des pressions du gouvernement provincial. La Ville d'Ottawa a mené de vastes consultations sur la NAITP auprès d'experts du domaine, de l'industrie et du public. Le personnel a également inclus une disposition selon laquelle il s'adapterait à tout changement provincial. La motion de report réussie ouvre la porte à l'affaiblissement du HPDS et retarde la mise en œuvre jusqu'à potentiellement l'hiver 2024. Comme il s'agissait de l'un des débats les plus controversés au conseil municipal jusqu'à présent ce mandat, vous pouvez regarder le débat animé sur la chaîne YouTube de la ville, à partir de 13h20. Mes remarques commencent à 51:30. 

 

Stratégie de réacheminement des déchets 

À ce jour, la plupart des résidents d'Ottawa ont entendu dire que la Ville d'Ottawa envisageait de modifier le processus de collecte des ordures en bordure de rue, en passant à un programme du péage partiel des frais de dépôt des déchets (PPFDD). Bien que cette nouvelle politique proposée ait suscité beaucoup d'inquiétudes au cours des dernières semaines, ce que de nombreux résidents ne réalisent pas, c'est que pour la majorité des ménages d'Ottawa, ce nouveau programme aura très peu d'impact, à part le fait d'avoir à attacher des étiquettes à vos poubelles. 

En vertu de la politique proposée sur les étiquettes de sacs, chaque ménage se verrait attribuer 55 étiquettes, ce qui lui permettrait de sortir en moyenne 2,1 poubelles pour chaque cycle de collecte de deux semaines. C'est l'équivalent de 240 litres de déchets solides toutes les deux semaines! Cela n'inclut pas ce que les résidents peuvent déposer dans leurs bacs bleus, noirs et verts. Mais selon l'étude exhaustive qui a précédé ces propositions, près de 75 % des ménages d'Ottawa respectent déjà cette norme! 

Et il n'y aurait aucun coût supplémentaire pour les résidents pour utiliser ces 55 étiquettes, au-delà de ce que vous payez déjà comme frais de déchets solides sur votre facture d'impôt foncier. Les résidents qui ont besoin de plus de 55 étiquettes les achèteraient au coût de 3 $ par étiquette. 

Je tiens à assurer aux résidents que j'ai travaillé avec le personnel pour combler les lacunes et les inégalités potentielles du programme PPFDD proposé, comme son impact sur les grands ménages, ou les familles qui jettent des couches pour bébés, ou les personnes souffrant d'incontinence d'autres déchets biomédicaux, ou les familles multigénérationnelles, ou encore son impact sur les friperies. 

Et tout aussi important, j'ai cherché à obtenir l'assurance que notre personnel municipal envisageait également des solutions à long terme alors que nous élaborions notre plan directeur de gestion des déchets solides. Ces solutions potentielles incluent des options autres que l'utilisation des décharges, telles que l'incinération ou les modèles de valorisation énergétique des déchets. Des actions décisives et efficaces doivent également être menées auprès des producteurs et des fabricants. 

Cette politique sera examinée lors de la réunion du 5 juin du comité de l'environnement et des changements climatiques, avant d'être présentée au Conseil le 14 juin pour approbation finale. Je prévois qu'il y aura plusieurs modifications proposées et beaucoup de débats. Alors que notre ville continue d'être à la traîne par rapport aux autres municipalités de l'Ontario en termes de gestion des déchets, j'espère que nous ferons un pas en avant audacieux pour le bien de l'avenir de notre ville. 

Partager cette page

Engager nous

Connectez vous avec notre bureau
S'inscrire pour les mises à jour
Inviter Sean à un événement

Restez connecté•e avec Sean