Message du conseiller

La tempête de glace de la semaine dernière 

Certes, la grande nouvelle des deux dernières semaines a été la tempête de verglas qui a frappé Ottawa-Gatineau mercredi dernier et la façon dont la ville s'est remise de cet événement. Certes, la ville continue de connaître un nombre croissant d'événements liés à la météo, et nous devons en faire le bilan et mieux nous y préparer. Mais le quartier 9 continue de subir un impact plus important de ces tempêtes, et une tendance troublante émerge où il faut plus de temps pour que les communautés du quartier 9 soient restaurées après de longues pannes de courant. À un moment donné samedi, alors que la majeure partie de la ville avait depuis longtemps récupéré le courant, les pannes restantes dans le quartier 7 (Bay Ward), le quartier 8 (College Ward) et le quartier 9 (Knoxdale-Merivale) représentaient facilement bien plus de 33% des pannes restantes. 

Plusieurs quartiers du quartier 9 ont été parmi les derniers à voir leur électricité rétablie, plusieurs quartiers du quartier 9 étant restés plus de 10 jours sans électricité après le derecho. Il y a aussi plusieurs zones dans le quartier 9 qui sont bien et septiques, qui subissent une couche supplémentaire d'inconvénients lorsqu'une panne de courant signifie qu'elles n'ont pas d'eau courante ou ne peuvent pas faire fonctionner leurs pompes pour éviter les inondations du sous-sol. Enfin, trop de résidents vulnérables dans les immeubles d'habitation de grande hauteur sont laissés dangereusement exposés à ces pannes de courant, en particulier lorsque le temps froid persiste. 

Comme je suis membre du Comité des mesures d'urgence et des services de protection, j'ai l'intention de mener une autopsie avec Hydro Ottawa pour mieux comprendre pourquoi les quartiers périphériques urbains ont été les plus durement touchés par ces événements et comment de meilleurs systèmes de une hiérarchisation et une réponse soient mises en place pour fournir un système plus équitable. 

Cependant, il y avait encore beaucoup de bonnes nouvelles à reconnaître dans la façon dont notre ville a réagi. La plupart des résidents ont retrouvé leur électricité dans les 72 heures suivant la tempête, ce qu'Hydro Ottawa avait promis. Et Hydro Ottawa a reçu beaucoup de soutien des compagnies d'électricité publiques et privées de toute la région. La Police d'Ottawa et le Service des incendies d'Ottawa ont fourni un excellent soutien. Le service des travaux publics de notre ville (et plus particulièrement le service forestier) s'est fortement impliqué pour assurer la sécurité des résidents. Et le Centre des opérations d'urgence de notre ville continue d'améliorer sa prestation de services pendant les crises. 

Mon assistant exécutif Tim Abray et moi avons ensuite pu apporter un lot de ces repas dans un immeuble d'appartements sur Eleanor Drive qui était sans électricité, où nous avons grimpé 11 étages (c'était épuisant) pour livrer des repas et du jus à tous les personnes vulnérables de l'immeuble, habitants bloqués. Ce groupe comprenait le Dr Lynn Ashdown; l'avocate des droits des personnes handicapées qui était restée bloquée dans son appartement pendant 10 jours pendant le derecho. Rendre visite à Lynn et entendre comment elle revivait à nouveau la pression du derecho a renforcé mon engagement à améliorer la capacité de notre ville à prendre soin des résidents vulnérables pendant une crise. 

Bien que je sois certainement fier du travail accompli par mon bureau et mon équipe lors de cet événement, je tiens à exprimer mes félicitations et ma gratitude à la conseillère du quartier 8 Laine Johnson, qui a assumé un rôle de leadership important pendant cette crise. Ses électeurs sont très chanceux d'avoir sa compassion et son leadership. 

Samedi, le conseiller Johnson a pu obtenir un parrainage très généreux d'IKEA, qui a fait don de 400 repas chauds (préparés par plus de 20 employés d'IKEA qui ont donné de leur temps et de leurs efforts pendant leur journée de congé). Plusieurs conseillers, le maire Mark Sutcliffe et moi-même avons ensuite rejoint le conseiller Johnson pour emballer nos véhicules avec les repas et les livrer aux centres de secours que la ville avait mis en place au complexe récréatif Pinecrest et à l'aréna Howard Darwin. 

Mon assistant exécutif Tim Abray et moi avons ensuite pu apporter un lot de ces repas dans un immeuble d'appartements sur Eleanor Drive qui était sans électricité, où nous avons grimpé 11 étages (c'était épuisant) pour livrer des repas et du jus à tous les personnes vulnérables de l'immeuble, habitants bloqués. Ce groupe comprenait le Dr Lynn Ashdown; l'avocate des droits des personnes handicapées qui était restée bloquée dans son appartement pendant 10 jours pendant le derecho. Rendre visite à Lynn et entendre comment elle revivait à nouveau la pression du derecho a renforcé mon engagement à améliorer la capacité de notre ville à prendre soin des résidents vulnérables pendant une crise. 

Articles récents

Partager cette page

Engager nous

Connectez vous avec notre bureau
S'inscrire pour les mises à jour
Inviter Sean à un événement

Restez connecté•e avec Sean