Impôt sur les logements vacants

Comme la plupart des résidents le savent maintenant, les propriétaires d'immeubles résidentiels de la Ville d'Ottawa sont désormais tenus de soumettre une déclaration d'occupation, qui détermine si ces propriétés sont assujetties ou non au nouveau impôt sur les logements vacants. Depuis que les résidents ont reçu leur première notification en décembre dernier, et surtout depuis l'ouverture du portail de déclaration en ligne le 4 janvier, notre bureau a reçu un nombre important de courriels et d'appels téléphoniques à ce sujet. Nous avons reçu un large éventail de réponses, comme vous pouvez l'imaginer: certaines positives, de nombreuses négatives, d'autres simplement confuses au sujet du processus.

Tous les propriétaires doivent soumettre des déclarations pour leur(s) propriété(s) entre le 4 janvier et le 16 mars. Le défaut de soumettre la déclaration avant la date limite peut entraîner l'application de la taxe sur les logements vacants. Les déclarations tardives seront acceptées jusqu'au 30 avril et seront assujetties à des frais de retard de 250 $. Pour 2023, les frais de retard seront supprimés afin de donner plus de temps aux résidents pour remplir leur déclaration.

Il s'agit certainement d'une façon nouvelle et inhabituelle d'administrer un programme à Ottawa, surtout une taxe. Il faudra un certain temps pour s'y habituer. Mais il est important de se rappeler les objectifs derrière cette nouvelle initiative, à savoir qu'il s'agit d'un outil pour aider à résoudre la crise du logement dans notre ville. Non seulement ce nouveau programme incite les propriétaires de propriétés vacantes à mettre leurs propriétés sur le marché - et ainsi à augmenter l'offre de logements à Ottawa - mais il générera également des revenus importants pour soutenir les initiatives de logement abordable.

La Ville d'Ottawa a mis en place ce modèle de déclaration obligatoire parce qu'elle est convaincue qu'il s'agit en fin de compte du meilleur moyen possible d'obtenir des données à jour, complètes et exactes. La Ville a fait des recherches sur les modèles d'imposition des unités vacantes au Canada et dans le monde entier. La déclaration obligatoire des propriétaires s'est avérée être le modèle le plus réussi. Les modèles alternatifs tels que les déclarations volontaires ou basés sur les plaintes se sont avérés inefficaces, inefficaces et inéquitables pour les propriétaires.

La bonne nouvelle est que le processus de soumission de votre déclaration est assez simple, avec plusieurs options de déclaration, en fonction de vos besoins d'accès. En fait, au 9 janvier, la Ville a reçu plus de 82 000 soumissions, ce qui signifie que 25 % des propriétés résidentielles se sont déclarées. La ville a également produit une vidéo utile pour "Comment remplir la déclaration de l'impôt sur les logements vacants".

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour enregistrer votre propriété, la plupart des déclarations passant par le portail de déclaration en ligne. Vous pouvez également faire votre déclaration par téléphone. Toutes les instructions et informations nécessaires sont détaillées dans la deuxième lettre de notification qui a été envoyée aux résidents cette semaine.

Les résidents doivent également noter que le programme est financièrement autonome (c'est-à-dire que le programme génère plus de revenus qu'il en coûte pour fonctionner). Les projections actuelles sont que le programme de taxe sur les logements vacants générera 25 millions de dollars de revenus supplémentaires sur 5 ans, qui seront alloués aux initiatives de logement abordable.

Bien que je sois généralement favorable aux objectifs de la taxe sur les logements vacants - ce qui signifie que je crois que les logements vacants qui ne sont pas admissibles à des exemptions devraient être assujettis à cette taxe - je partage également la préoccupation de nombreux conseillers et résidents que les communications et le processus de livraison de ce nouveau programme aurait pu être mieux géré dès le départ. Cependant, les outils de communication les plus récents ont certainement amélioré le processus. Ma préoccupation la plus importante, cependant, est de protéger les résidents d'être injustement pénalisés pour avoir omis de soumettre leur déclaration; ou pire encore, pour s'être vu injustement facturer une taxe coûteuse. Pour ces raisons, mon bureau examinera de près les conclusions de cette première année du programme afin d'apporter des améliorations au ciblage et à l'exécution.

Si les résidents ont d'autres questions à ce sujet, veuillez envoyer un courriel à notre bureau à [email protected]

Engager nous

Connectez vous avec notre bureau
S'inscrire pour les mises à jour
Événements prévus
Inviter Sean à un événement

Restez connecté•e avec Sean